[28] Camping le Village Parisien bis

498,56 + 30,16 = 528,72 km / J’ai bien aimé hier, alors je m’y suis recollé ce matin.

J’aime tellement l’écluse de Varreddes, rapport à un des plus beaux poissons qu’il m’ait été donné de prendre (ndlr : un sandre de plus de 40 cm, avis aux amateurs).

Rien de particulier sauf que le retour a été très difficile avec un fort vent dans le nez. D’ailleurs sigma m’a dit que ma vitesse moyenne avait été de 19 km / h contre près de 20 hier.

J’ai fait une modification sur le guidon : j’ai déplacé les bar ends que j’avais d’abord fixés entre le frein et le passage des vitesses, bêtement. je les ai mises en boy de guidon. Je trouve l’assise meilleure et le repos des mains et des bras plus satisfaisant.

A noter : depuis le début, j’ai dépassé les 500 bornes aujourd’hui. Ca fait plaisir.

Publicités

[22] Début de la conquête aval

357,21 + 14,11 = 371,32 km / Je disais dans mon dernier article que ça commençait à me gaver un peu le circuit classique. Je décide donc de prendre le canal dans le sens aval c’est à dire la portion entre Meaux et Claye Souilly qui devrait nous mener à l’endroit ou nous prenons la piste cyclable vers Paris.

Jolie portion sur laquelle on croise : le village de Villenoy, le pont de la déviation de Meaux, moins bucolique, l’embranchement vers l’aérodrome d’Esbly,

 

et plus loin l’écluse de Vignely, très calme. Très beau.

Pour ce jour, la sortie s’arrêtera là. Retour en compagnie d’un collègue VTTiste qui soutiendra un bon rythme jusque Meaux.
J’ai beaucoup apprécié ce circuit sur le canal de l’Ourcq avec un retour entre chien et loup et de belles lumières. Il faudra donc pousser un peu plus loin pour voir Claye Souilly.

[20 et 21] sortie classique Canal à Meaux

329,64 + 27,57 = 357,21 km / Rien à dire sauf que je m’emmerde et qu’il faudrait que je change de circuit sous pneu 🙂

[19] On innove !

313,37 + 16,27 = 329,64 / Sortie dans les bois de Montceaux. J’en profite pour tester ma nouvelle veste et mon casque. Rien à redire, ce matériel est fait pour le vélo.

1256367178

Source [http://lerandonneurfrancilien.hautetfort.com]

Par contre les bois de Montceaux, ça devient un peu court pour nos guiboles qui commencent à en demander un peu plus.

On décide donc de faire une incursion vers Germigny L’Evêque puis retour vers les bois de Montceaux. Je me fais seul deux ou trois aller / retour sur la boucle qui mène à la ligne de chemin de fer pour additionner quelques bornes jusque 16 km.

Les bois sont encore très détrempés et le vélo morfle bien. Ya du nettoyage au seau en perspective.