[112] Canal de Chalifert

@Tourisme77, @vnf_officiel, ‪#‎dansle77‬, https://www.facebook.com/ParisWhatElse.

L’objectif de cette sortie, encore sous la chaleur du mois d’août, avant que l’atmosphère de rentrée ne se manifeste, était de découvrir le circuit sur les bords du canal de Chalifert. Pour l’histoire, ce canal, ouvert en 1846 sert à abréger de plus de 16 kilomètres la navigation sur la Marne en coupant ses grands méandres de Lesches à Jablines.

Rejoignant son accès à l’écluse de Meaux nous l’avons suivi jusque Coupvray en passant aux abords de Mareuil lès Meaux, Condé Ste Libiaire et Esbly.

20150822_093126Nous avons vraiment admiré la multitude de pont anciens (8 comptés sur notre parcours) sans compter le viaduc de la déviation de Meaux (A140), très imposant et intimidant mais pas le plus rassurant en terme d’écologie.

Ce parcours est donc « enchevêtré » entre la Marne, le Canal de Chalifert et aussi le Grand Morin du côté d’Esbly. Assez technique parfois, il nous est arrivé de porter le vélo, soit pour passer les troncs d’arbres en travers du sentier soit pour traverser le canal notamment sur le pont à hauteur du ru du Val.

Après, on se pose une question au niveau de la prise en charge de ce circuit et de ces promenades le long de ces cours d’eau. Quid de l’entretien des berges, Quid de l’entretien des ponts ? A l’inverse de régions comme celle de la Vilaine à partir de Rennes par exemple ou du sud de la France, la Seine et Marne ne veut apparemment pas se diriger vers un tourisme sportif et fluvial digne de ce nom. Nous, on connait la Seine et Marne et on ne la pratique pas qu’en été. Mais j’imagine que les quelques touristes qui ne font que passer, n’ont pas très envie de s’arrêter.

Amis lecteurs, quels est votre avis ?

Quelques belles image de cette sortie.

[103] – Dhuys seconde édition

Retour, ce dimanche sur le circuit de la semaine dernière, étoffé d’une boucle bien connue entre Germigny L’Evêque et Villers lès Rigault par le canal de l’Ourcq. Un peu moins de 40 km entre Marne, Dhuys, et Canal de l’Ourcq.

Le petit groupe constitué la semaine dernière (Jean-Luc, Eric, Pascal et son fils) s’est étoffé de Céline, la compagne de Eric.

L’occasion de faire quelques photos, par un soleil radieux mais la Dhuys est souvent à l’ombre et nous n’avons donc pas eu à en souffrir. L’occasion aussi de rencontrer deux promeneurs de … perroquets à Trilport … Le perroquet Ara en animal domestique promené en cage roulante, je ne l’avais encore pas vu !

[102] Aqueduc de la Dhuys

Cela fait un moment que je n’ai rien écrit sur ce blog. Pas de faux prétextes, j’avais pas envie 🙂

Je n’en ai pas moins roulé depuis le 15 mai, date de mon premier bilan 2015. Selon Runtastic (allez on va le croire) près de 230 km en vélo et, c’est la nouveauté, je me suis mis à courir tel Forest : 18km en 5 sorties en juin.

J’ai découvert le circuit 1 dans l’autre sens ( et je confirme qu’il est moins difficile dans le sens ouest-est).

Jusqu’à ce dimanche ou, accompagné de rouleurs confirmés, nous avons fait une sortie au départ de Armentières-en-Brie composée de bords de Marne, puis de la piste de l’aqueduc de la Dhuys pour finir par des circonvolutions dans les bois de Montceaux-lès-Meaux.

Très intéressant, mais au final très technique et exigeant pour les machines. Trois chutes (dont la mienne dans une ornière), une crevaison pour Eric, le « pro » du groupe, notre guide sur cette sortie et de nombreuses piqures de moustiques. Ce qui prouve aussi, notamment sur l’aqueduc, que cette zone est une vrai zone humide. heureusement, temps sec pour cette sortie, sans soleil ce qui n’est pas négligeable car moins éprouvant.

Nous avions, Jean-Luc et moi déjà fait une tentative de sortie sur l’aqueduc de la Dhuys (les 72 km de ce jour là me restent encore en travers). C’est sans doute une piste de circuit à explorer.

Qu’en pensez-vous ? Êtes vous déjà sortis sur ces chemins ?

La bonne roulade !

[101] Pâques au balcon … et une rencontre

Un lundi au soleil, il fallait sortir. Posant un gros lapin à mes compagnons de course à pied le matin de ce  lundi de pâques (pardon à eux), nous avons eu envie de souffrir un peu en (ré) empruntant le circuit 1 autour de la Ferté sous Jouarre.

J’adore ce circuit et en particulier tout le passage sur les contreforts des vignes de champagne, dans l’Aisne.

pedalestimeC’était aussi l’occasion de tester en vrai les pédales automatiques . Pédales « time » achetées 30 € il y a quelques mois. Un confort très appréciable : le maintien du pied dans la même position pendant toute la sortie (sans être obligé de bouger le pied pour le garder sur le premier tiers).

03web06042015Je m’y suis vite fait, à part aux alentours de Nanteuil-sur-Marne, ou j’ai souhaité faire quelques photos du village blotti dans une courbe de la Marne. Il fallait juste que je « déchausse » avant de m’arrêter 🙂

Une belle rencontre sur la route de Bézu-le-Guéry, un cyclotouriste sur une machine à trois roues, Chuck Atkinson que vous pouvez suivre sur son profil Facebook ou sur son blog. 01web06042015Chuck allait gentiment vers Nancy. Il nous a raconté ses différentes péripéties à travers le monde et ses voyages en France avec (ou sans) son épouse.

Nous avons, à regret, continué notre parcours. Les feuilles n’ont pas encore poussé sur les arbres mais on tient le bon bout. et les paysages, surtout sous le soleil sont de plus en plus avenants.

Quelques photos ci-dessous de la campagne seine-et-marnaise et de l’Aisne.

Bien belle sortie.

[88] – Ca patine !

circuit1

2528.73 + 20.41 = 2549.14 km / Après trois semaine de rien, on reprend (un peu) les tribulations fertoises en ce 18 décembre. On repart sur la D80 avec une première bifurcation sur la D53 en Direction de Tanqueux et à côté de l’EREA de Chamigny. Pour une reprise, on aurait pu s’en passer. Occasion pour nous de nous rendre compte que trois semaine sans vélo et … on perd tout.

 

circuit2Bref, pour retrouver quelques sensations, idée saugrenue, nous nous sommes (re) dirigés vers la Marne pour une séance de patinage dans la boue de la rive gauche. Occasion, également pour moi de repérer un bras de la marne qui pourrait bien me voir revenir avec quelques leurres au printemps.

On s’est bien marrés mais pas le vélo. Heureusement que le tuyau d’arrosage de la maison n’était pas encore gelé !

Retour à la maison avec un dos en compote. Rien n’est donc réglé physiquement. J’envisage l’acquisition d’un home trainer. Vos expériences ici seront les bienvenues. N’hésitez pas à laisser un commentaire.