A fond la forme ?

De nombreux mois ce sont écoulés depuis le dernier article (4 exactement).
En vrac j’ai réalisé une balade à Tours, j’ai déménagé (encore), j’ai construit un abris de jardin pour le vélo, je me suis fracturé une côte, et puis récemment vélo en révision.

J’ai choisi de l’emmener chez Decathlon, parce que proche de chez moi et cela me semblait plus simple et je me l’imaginais pas trop cher.

Le devis prend d’emblée des proportions étranges (changement de chaîne, changement de cassette et purge des freins) alors qu’au départ, n’y connaissant pas forcément plus que ça, je voulais juste faire un check up et envisager la purge des freins.

127 euros et une immobilisation du vélo (15 jours) avec un départ en atelier loin de chez moi.

N’y tenant plus j’ai passé de nombreux coups de fil, leur suggérant même de me prêter un « vélo de courtoisie » (15 jours sans en faire tout de même).

Ils s’y sont résolus tout de même … un jour avant de m’appeler pour me dire que le vélo revenait.

J’ai eu 10 % de geste commercial mais à aucun moment je me suis bien senti dans cette étape. Je n’ai pas osé me lancer seul dans la réalisation de la purge de mes freins.

Alors je me lance dans une autre idée : n’y aurait-il pas une association ou autre structure à même d’encadrer ceux qui comme moi ne maîtrise pas tous les aboutissants de l’entretien poussé d’un VTT ?

Amis lecteurs je suis à votre écoute.

Voilà ce que j’aimerai faire en ce moment. Il faut trouver une semaine !

Papa et maman, enfin surtout cette dernière, voulaient descendre la Loire à vélo. Ça faisait 5 ans et demi, depuis notre tour de Suisse en 2010 que nous n’avions pas pédalé ensemble. Mais cette année, on a pu s’organiser et nous sommes partis début Avril d’Orléans. N’ayant démarré qu’à 14h, la première étape a été […]

via Loire à vélo d’Orléans jusqu’en Bretagne — Vadrouillages et Pâturages